Des bénévoles exceptionnels expriment l’esprit des Prairies dans toute sa force

Randy Dittmar
Randy Dittmar

C’est l’amour qui a conduit Randy Dittmar d’Oshawa à Saskatoon, mais c’est son humanisme, son dévouement et sa créativité qui l’ont incité à continuer à aider autrui après la perte de sa femme des suites d’un cancer du sein il y a 15 ans et le diagnostic de la maladie de Parkinson précoce qu’il a reçu un an plus tard, à l’âge de 49 ans.

Deux ans plus tard, il assistait à une réunion d’un groupe de soutien de la Société Parkinson en éprouvant une certaine gêne. « J’étais très découragé, au début, de voir d’autres personnes à un stade avancé de la maladie. Je sais maintenant que d’autres ressentent souvent la même chose la première fois qu’ils se joignent à un groupe de soutien », dit-il.

Pour Randy, faire du bénévolat au sein de la Société Parkinson de la Saskatchewan s’est révélé une expérience très satisfaisante, même divertissante. Après plusieurs années de participation dans un groupe de soutien, l’ancien responsable Frank Funk a demandé à Randy de prendre sa place en tant que président du groupe. « Je n’avais jamais assumé un tel poste auparavant, mais j’ai bien aimé aider les gens et échanger de l’information avec eux », dit‑il. Randy a assumé ce rôle de leader avec enthousiasme et de manière inspirante pendant près d’une décennie.

Et il a abattu du bon boulot! En plus d’être président d’un groupe de soutien à Saskatoon, il a été membre du conseil d’administration pendant six ans, a produit une vidéo de 20 minutes sur la maladie de Parkinson et l’exercice pour un réseau de télévision par câble ainsi qu’une version abrégée pour le 3e concours de vidéos du Congrès mondial sur la maladie de Parkinson, qui s’est classée 35e sur 118. Son groupe de soutien a lancé le programme « Let’s Get Out » , où les membres réservent une salle dans un restaurant pour « manger et trembloter tous ensemble », dit‑il avec un brin d’humour. Il a également initié le groupe de soutien au stomp, une danse en ligne country, afin de faire bouger les participants.

Il est particulièrement fier du programme de soutien destiné aux aidants naturels mis sur pied plus récemment. « Même si je ne suis pas en mesure d’y assister, dit-il. Les soignants me demandaient ce type de programme; il n’y en avait pas de tel à Saskatoon pour les personnes qui donnent des soins. Nous en avons donc créé un. » Maintenant à sa deuxième année, l’initiative a été saluée à maintes reprises par les aidants reconnaissants qui y participent. Randy a également produit une courte vidéo intitulée « What!! No Caregiver » pour le concours de vidéos du 4e Congrès mondial sur la maladie de Parkinson qui se tiendra à Portland,  Oregon en 2016.

Dans le domaine de la collecte de fonds, Randy joue un rôle plus que dynamique. Il a organisé la participation communautaire au défilé de l’exposition de Saskatoon pendant quatre ans et, en 2011, il était président honoraire de la Grande Randonnée Parkinson. Il a pris part aux efforts de marketing entourant la Grande Randonnée 2009 de Saskatoon, couronnée manifestation de l’année, avec une participation record de 87 collectivités.

« La victoire de 2009 était merveilleuse et on s’en souvient encore aujourd’hui, dit-il. Le comité de la Grande Randonnée de 2009 a récemment organisé une fête de retrouvailles dans le cadre du 25e anniversaire de la Grande Randonnée Parkinson. Les efforts de Randy dans le cadre de la Grande Randonnée ont également généré quelques moments drôles.

Lorsque Randy travaillait encore à l’hôpital de la ville de Saskatoon, 10 de ses collègues lui ont fait une surprise à l’occasion de la Grande Randonnée. Ils sont venus lui montrer leur solidarité dans la tenue que porte Randy au travail : une blouse de laboratoire, un bonnet bleu de salle d’opération et des lunettes sans oublier la grande moustache à pointes relevées qui le caractérise!

Comment ses collègues allaient-ils pouvoir se surpasser l’année suivante? Ils ont amassé 4 100 $ pour inciter Randy à raser sa moustache vieille de 33 ans à l’occasion du défi Moustache rasée. « J’ai décidé que cela valait le coup si cet argent pouvait financer la recherche d’un remède à cette terrible maladie », a déclaré Randy.

Comme Randy, Marc Pittet agit comme bénévole pour des raisons très personnelles; il a commencé en aidant la Société Parkinson du Manitoba à ramasser des fonds. « Wayne Buchanan m’avait parlé du tournoi de golf de la Société et il m’a appelé pour me demander de l’aide. Il savait que mon père Henri avait la maladie de Parkinson et que c’était une cause qui me tenait à cœur. » Trois ans plus tard, Marc préside le comité du tournoi de golf; son équipe a obtenu des résultats incroyables, amassant un total de 400 000 $ sur plusieurs années. Ses efforts personnels de collecte de fonds pour la Grande Randonnée Parkinson ont également été remarquables, celui-ci ayant engrangé plus de 50 000 $ en 10 ans.

Marc a siégé au conseil consultatif régional de la Société Parkinson du Manitoba pendant 12 ans, les 10 dernières années à titre de président bénévole. Il est très fier de la santé financière actuelle de l’organisation, qui leur permet de faire une grande différence pour les personnes vivant avec la maladie de Parkinson. « À mes débuts au sein du conseil, nous étions financièrement dépendants de l’organisation nationale; nous sommes maintenant en mesure de contribuer aux efforts nationaux de recherche, de sensibilisation et d’éducation. »

En tant que président, Marc travaille aussi avec d’autres dirigeants régionaux des partenaires de la Société Parkinson du pays. « Nous travaillons sans relâche pour fournir des services et des renseignements uniformisés à la population canadienne, dit-il. Nous voulons que tous soient informés à propos de la maladie de Parkinson et obtiennent les soins et le soutien dont ils ont besoin si leur famille est touchée. »

Marc est fier de la réputation du Manitoba à titre de province la plus généreuse en termes de dons de bienfaisance. « Nous nous soutenons mutuellement. Cela tient peut-être à l’habitude des habitants des Prairies d’aider leurs voisins, particulièrement dans les temps difficiles. »

Randy et Marc sont des bénévoles dont le leadership illustre cet esprit de dévouement qui a une incidence positive considérable sur la vie de milliers de Canadiens et Canadiennes chaque jour. Nous les remercions de leurs services et de leur engagement.

Comments

comments