Entrez dans la danse

Dancing for Parkinson'sInspirez-vous des succès dansants des Bee Gees et sachez qu’il y a un cours de danse conçu spécialement pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. L’idée n’est pas de se prendre pour John Travolta dans la Fièvre du samedi soir, il s’agit d’un cours de danse adaptée afin d’être sécuritaire et efficace pour les participants atteints du Parkinson, ainsi que leurs conjoints ou aidants, pour connaître la joie de danser et profiter de tous les avantages de bouger au son de la musique.

AB (Alice Betty) Rustin suit un cours Dansons ensemble pour les gens atteints du Parkinson à l’École nationale de ballet du Canada depuis maintenant trois ans, ainsi qu’un autre cours Danser avec le Parkinson ailleurs en ville. « C’est toujours bien de se retrouver avec d’autres personnes atteintes du Parkinson », affirme AB. « Je me sens mieux après un cours. Les mouvements ne sont pas aussi exigeants que dans une classe d’exercice, ils sont beaucoup plus fluides. En plus, il y a de l’excellente musique. »

La recherche indique que la danse constitue une thérapie complémentaire efficace pour les gens atteints du Parkinson, nous explique Rachel Bar, gestionnaire des initiatives de recherche et de santé à l’École nationale de ballet du Canada à Toronto. « Les bienfaits de l’activité ont été constatés dans plus de 40 études de recherche », souligne-t-elle.

De fait, plusieurs chercheurs sur la maladie de Parkinson financés par le Programme de recherche de Parkinson Canada ont étudié les effets positifs de la danse pour les personnes atteintes du Parkinson, notamment un soulagement des symptômes et une amélioration de l’humeur et de la qualité de vie. L’un de ces chercheurs, Joseph DeSouza, réalise des études avec des participants des cours Dansons ensemble pour les gens atteints du Parkinson et Danser avec le Parkinson.

La recherche sur les liens entre la danse et le Parkinson a permis de constater des améliorations dans l’équilibre et la démarche qui subsistent bien après la fin des cours. DeSouza veut aussi faire savoir aux gens que la danse a d’autres retombées positives. « Tous ces cours de danse qui se donnent partout dans le monde indiquent que les gens se sentent mieux, qu’ils sont plus heureux », selon DeSouza. « Il s’agit presque d’une thérapie supplémentaire qui les aide à composer avec leurs difficultés. »

Les cours de danse pour personnes atteintes du Parkinson gagnent en popularité un peu partout au pays et plusieurs groupes de soutien et bureaux locaux de Parkinson Canada coordonnent cette offre de cours avec des partenaires et professeurs de danse locaux.

En Saskatchewan, le groupe de soutien de Parkinson Canada de Regina propose maintenant un cours de mouvements de danse créative pour les gens atteints de Parkinson avec la professeure de danse Fran Gilboy, qui a suivi en mai dernier une formation initiale spécialisée à Toronto avec Sarah Robichaud de Danser avec le Parkinson. Le groupe de soutien avait d’abord approché Gilboy au printemps dernier pour qu’elle présente un cours de danse de 30 minutes, et elle a été réinvitée pour une autre séance.

« Après le premier cours, j’ai trouvé ce groupe inspirant. Après le deuxième cours, j’étais au téléphone dans le stationnement, pour trouver une façon de financer des cours réguliers », souligne Gilboy. Le groupe de soutien de Regina a effectué des démarches auprès du Saskatchewan Arts Board et a obtenu une subvention pour offrir un programme environ deux fois par mois, de septembre à avril 2018.

« Ce groupe m’a vraiment fait chavirer », raconte Fran, qui enseigne depuis longtemps la danse créative aux enfants et aux adultes. « C’est un plaisir d’un niveau totalement supérieur que d’enseigner à ce groupe de personnes atteintes du Parkinson. On y retrouve l’essence pure de la joie de la danse, tout le reste cesse de compter. C’est devenu mon cours préféré. »

Une autre retombée de la subvention de la Saskatchewan a été la production d’un court-métrage documentaire devant servir à des collectes de fonds et à l’obtention d’autres subventions et formes de soutien, ainsi qu’au marketing futur du programme. La vidéo sera présentée à un rassemblement d’animateurs de groupes de soutien de Parkinson Canada en Saskatchewan, et accompagnera une conférence et une démonstration à une conférence éducative de Parkinson Canada en avril, à Saskatoon.

Aucune expérience n’est requise et les participants sont encouragés à faire ce qui est à leur portée la journée du cours. Offerts gratuitement la première année, les cours sont présentés à la succursale Sunrise de la bibliothèque publique de Regina, au 3130, Woodhams Drive. Le cours est ouvert aux personnes atteintes du Parkinson, aux membres de leur famille, aux aidants et aux amis. Pour de plus amples renseignements, communiquer avec Rosemary Oddie au 306-585-0087 ou à l’adresse parkinsonsregina@gmail.com, ou avec John Dawes au 306-584-3267 ou à l’adresse john.dawes@sasktel.net.

Dans la région du Grand Toronto, des cours Danser avec le Parkinson sont offerts à plus d’une douzaine d’endroits, notamment le lundi de midi à 13 h, dans le centre des conférences des bureaux de Parkinson Canada Toronto au 4211, rue Yonge, au nord de York Mills. Pour s’inscrire, communiquer avec Naseem Jamal au 416-227-3377 ou à l’adresse Naseem.jamal@parkinson.ca.

Ailleurs au pays, communiquez avec votre bureau local de Parkinson Canada pour des propositions similaires, ou consultez le calendrier des événements de Parkinson Canada dans votre région, disponible ici.

L’École nationale de ballet du Canada présente le cours Dansons ensemble pour les gens atteints du Parkinson le mardi et le vendredi. Vous pouvez en apprendre plus sur leur programme et d’autres organisations offrant des cours de danse aux gens atteints du Parkinson sur le site (anglais seulement) www.dancepdnetwork.ca.

Comments

comments