Le module d’apprentissage sur la maladie de Parkinson vise à améliorer les soins infirmiers

2016_07_15_nurse_module_fr

Parkinson Canada vient de lancer son dernier module d’apprentissage en ligne visant tout particulièrement à apprendre aux infirmières et infirmiers comment aider les patients à gérer les symptômes de la maladie de Parkinson à chaque étape de la maladie. Nous invitons les personnes atteintes et leurs partenaires de soins à communiquer cette nouvelle à leur équipe de soins de santé, et plus particulièrement aux infirmières et infirmiers du cabinet de leur omnipraticien, des établissements de soins de longue durée ou des cliniques des troubles du mouvement.

« La maladie de Parkinson est une affection neurologique complexe, et il est préférable d’en confier le traitement à une équipe de professionnels de la santé », dit Grace Ferrari, gestionnaire principale, Éducation et soutien, de Parkinson Canada. « Le personnel infirmier interagit très fréquemment avec les patients et peut donc offrir des conseils pertinents sur la prise en charge des symptômes de la maladie de Parkinson et la gestion des médicaments utilisés à cette fin, pour assurer les meilleurs résultats, réduire les répercussions de tout effet secondaire, et améliorer leur qualité de vie. »

Le module Maladie de Parkinson : du diagnostic au stade avancé de la maladie est accrédité* par le Bureau de la formation professionnelle continue en sciences infirmières (FPCSI) de l’École des sciences infirmières Ingram de l’Université McGill et met l’accent sur les stratégies de soins infirmiers à tous les stades de la maladie de Parkinson. Au stade initial, le personnel infirmier devrait être au courant des priorités qui ont été établies au moment du diagnostic. À mesure que la maladie évolue, les symptômes ont de plus en plus de répercussions et le personnel infirmier doit être en mesure de procéder à l’évaluation clinique des symptômes non moteurs, des fluctuations motrices, et du moment où les médicaments doivent être pris.

Les scénarios de cas font ressortir l’évolution du rôle que joue le personnel infirmier dans la prestation de soins continus aux patients atteints de la maladie de Parkinson, en mettant l’accent sur les troubles cognitifs, et sur la participation de l’équipe interdisciplinaire à la création d’un plan de traitement exhaustif.

Après avoir étudié le module, le personnel infirmier pourra :

  • reconnaître et comprendre les symptômes cliniques de la maladie de Parkinson;
  • effectuer les évaluations et les interventions infirmières pertinentes;
  • mettre les théories en application dans le cadre de la pratique clinique ainsi que comprendre et évaluer la façon dont le rôle du personnel infirmier complète le travail de l’équipe soignante interdisciplinaire;
  • le personnel infirmier en sciences neurologiques sera en mesure de renforcer ses capacités en matière de prestation de soins interprofessionnels complets dans le traitement de la maladie de Parkinson.

Deux des concepteurs du module rattachés à l’Institut neurologique de Montréal, Lucie Lachance, infirmière autorisée, M.Sc., infirmière clinicienne spécialisée, et Jennifer Doran, BN, CNN(C), infirmière clinicienne, ont produit une bonne part du contenu du module en vue d’un atelier que Parkinson Canada a tenu à l’occasion de la conférence de 2015 de l’Association canadienne des infirmier(e)s en sciences neurologiques. Les réactions positives à l’égard de l’atelier ont confirmé la demande de formation supplémentaire et ont donné lieu à l’élaboration d’un module d’apprentissage en ligne de Parkinson Canada destiné à tout le personnel infirmier.

« Cette occasion d’apprentissage permet certainement de combler un manque de connaissances en matière de soins infirmiers, plus particulièrement chez le personnel infirmier qui ne travaille pas en neurologie », déclare Gigi van den Hoef, infirmière autorisée, infirmière‑conseil et membre du Comité médical consultatif de Parkinson Canada. « De plus, compte tenu de la population vieillissante, et de l’incidence croissante de la maladie, de plus en plus d’infirmières et d’infirmiers prendront soin de patients atteints de la maladie de Parkinson. »

Selon Mme van den Hoef, le seul fait de devoir apprendre la terminologie relative à la maladie de Parkinson, par exemple les termes dystonie, raideur, et dyskinésie, peut être intimidant pour les patients et leurs familles. Les membres du personnel infirmier ont un rôle à jouer à titre d’éducateurs et pour aider les patients à s’adapter à leur nouvelle réalité en tant que personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Mme van den Hoef aidera à informer les organismes de soins infirmiers à l’échelle du pays. « Nous souhaitons essentiellement contribuer à l’amélioration des soins infirmiers à l’intention de tous les Canadiens aux prises avec la maladie de Parkinson », précise Mme van den Hoef.

Les infirmières et infirmiers peuvent s’inscrire au module d’apprentissage en ligne en remplissant le formulaire d’inscription en ligne. Les frais de 40 $ servent à couvrir les coûts de délivrance d’un certificat, ainsi qu’à élaborer d’autres ressources pédagogiques et à financer la recherche.

*Accréditation du module d’apprentissage
Cette activité satisfait aux critères d’accréditation établis par le Bureau de la formation professionnelle continue en sciences infirmières (FPCSI) de l’École de sciences infirmières Ingram à l’Université McGill et est approuvée comme formation professionnelle continue accréditée d’une durée maximale de deux heures. Le Bureau de la FPCSI bénéficie du soutien du Bureau du développement professionnel continu (DPC) de la Faculté de médecine.

Comments

comments