L’effervescence est de plus en plus grande à mesure que l’Étude nationale de la santé des populations relative aux maladies neurologiques touche à sa fin

04_Feb2014_NPHSNCL’Étude nationale de la santé des populations relative aux maladies neurologiques (ENSPRMN), qui est le fruit de quatre années d’effort, est en voie d’être parachevée et devrait être présentée au printemps à l’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé.

La maladie de Parkinson était incluse dans 16 des 17 projets de recherche faisant l’objet de cette étude, gérée conjointement par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et Neurological Health Charities Canada (NHCC). Joyce Gordon, présidente et PDG de la Société Parkinson Canada, occupe à l’heure actuelle le poste de présidente du NHCC.

La collectivité Parkinson trouvera dans l’ENSPRMN des renseignements cruciaux pour façonner la prise de décisions ultérieures. Les équipes de recherche de toutes les régions du pays ont fait mieux comprendre :

–         l’incidence et la prévalence des troubles cérébraux au Canada;

–         leur impact sur les vies des particuliers et des familles;

–         les facteurs de risque d’apparition et de progression de la maladie;

–         les troubles coexistents; et

–         la capacité des services sanitaires, sociaux et communautaires de venir en aide aux personnes qui souffrent de troubles cérébraux

En décembre 2013, les membres de la collectivité Parkinson ont eu la possibilité de participer à une consultation menée auprès des intervenants afin de passer en revue la version provisoire du compte rendu de l’ENSPRMN. La consultation a permis de garantir que le rapport final est le reflet des perceptions, besoins et expériences des personnes souffrant de troubles neurologiques, y compris la maladie de Parkinson.

Nous continuerons de suivre l’état d’avancement de l’ENSPRMN et nous nous réjouissons de communiquer à notre collectivité dans un avenir proche les résultats de cette étude marquante.

Comments

comments