Message de la rédactrice en chef

Marina Joseph, Rédactrice en chef

Nous savons tous qu’il n’est pas facile de vivre avec la maladie de Parkinson. Si elles disposent des renseignements pertinents, les personnes atteintes de la maladie de Parkinson peuvent se donner les moyens de faire des choix de traitement éclairés pour obtenir les soins dont elles ont besoin. C’est ce dont il est question dans le numéro de juin du bulletin e‑l’Actualité Parkinson : donner des moyens d’agir aux membres de la communauté de la maladie de Parkinson.

Dans le présent numéro, nous traitons des Lignes directrices cliniques canadiennes sur la maladie de Parkinson, qui ont pour objet de sensibiliser et d’informer les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, et ainsi de leur permettre de prendre des décisions éclairées de concert avec leur médecin et d’autres professionnels de la santé au sujet des options de traitement comme les médicaments, l’exercice et même la chirurgie.

Nous avons en outre des nouvelles emballantes à vous annoncer en provenance de la communauté canadienne de la recherche sur la maladie de Parkinson. Des chercheurs de l’Université McGill, œuvrant sous la direction du DEdward A. Fon et du PKalle Gehring, ont découvert la structure tridimensionnelle de la protéine parkin. Les nouvelles connaissances ainsi acquises pourraient aider les scientifiques à élaborer de meilleurs traitements contre la maladie de Parkinson et même à ralentir la progression de la maladie.

Le Congrès mondial sur la maladie de Parkinson (WPC) approche à grands pas et comme il reste moins de quatre mois avant notre rencontre à Montréal, nous décrivons certains des séminaires et des ateliers qui se tiendront dans le cadre du WPC en octobre. N’oubliez pas que l’inscription est maintenant ouverte au public et que la date limite pour l’inscription hâtive est le 2 juillet 2013. Si vous souhaitez participer au Congrès, veuillez visiter la page d’inscription en ligne du WPC et inscrivez‑vous!

Tirez profit de ces mises à jour et transmettez-nous vos commentaires. Nous souhaitons connaître vos idées.

Comments

comments