Parkinson Canada annonce le financement de 19 projets de recherche pour 2016-2018

Parkinson Canada et ses partenaires sont fiers de soutenir 19 chercheurs ayant été récemment nommés récipiendaires d’une subvention, d’une bourse de recherche ou d’une bourse d’études du Programme de recherche pour les deux prochaines années. Ils contribueront à l’avancement des connaissances sur la maladie de Parkinson, une maladie complexe du cerveau, et communiqueront leurs connaissances au milieu scientifique et à la communauté Parkinson. Leurs travaux donnent de l’espoir aux personnes atteintes.

Ces dernières bourses représentent une aide totale de 1 124 018 $ à de nouveaux projets de recherche au Canada. Le Programme de recherche de Parkinson Canada investit actuellement un montant total de 1 439 018 $, incluant les neuf bourses de recherche qui en sont à leur deuxième année. Depuis 1981, le Programme de recherche de Parkinson Canada a investi plus de 26 millions de dollars dans 503 projets de recherche.

Les dernières bourses sont les suivantes :

  • 7 bourses pour projet pilote
  • 3 bourses pour nouveaux chercheurs
  • 3 bourses de recherche fondamentale
  • 1 bourse clinique en troubles du mouvement
  • 1 bourse de recherche clinique
  • 4 bourses d’études supérieures

Une liste détaillée des boursiers de 2016-2018, des titres de leurs travaux, de leurs affiliations et des montants accordés se trouve à la section « Recherche » du site www.parkinson.ca. Les descriptions des projets et des chercheurs financés cette année seront ajoutées à la section « Recherche » du site Web plus tard cet automne et mises de l’avant tout au long de l’année dans e-L’Actualité Parkinson.

Comment choisissons-nous les projets que nous finançons?
La sélection des projets financés relève d’un processus rigoureux. Parkinson Canada lance un appel de propositions aux chercheurs, aux professionnels de la santé et aux étudiants diplômés du Canada longtemps avant la date limite de dépôt des demandes.

Un examen des propositions est mené par les pairs du Comité consultatif scientifique (CCS) de Parkinson Canada, qui examinent et attribuent une note et un rang à chaque projet en s’appuyant sur les normes des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). (Les membres se retirent de l’examen d’une proposition en cas de conflit d’intérêts.)

Les membres du CCS, tous des experts bénévoles, prennent environ deux mois pour examiner et accorder une note aux propositions, puis se réunissent pour en discuter et leur attribuer une note finale. Le classement établi selon les notes accordées par le CCS est communiqué au Comité de politique de recherches (CPR), qui recommande au conseil d’administration de Parkinson Canada le financement des propositions ayant obtenu les meilleures notes en fonction de leur excellence scientifique, de leur aspect novateur et de leur pertinence pour la maladie de Parkinson.


Les membres du Comité consultatif scientifique se réunissent
pour accorder une note aux propositions de recherche.
« Nous réussissons à mener un processus décisionnel et de financement d’une grande rigueur et d’une grande qualité grâce au temps et à l’expertise qu’offrent généreusement les membres de notre Comité consultatif scientifique et ceux du Comité de politique de recherches du conseil d’administration de Parkinson Canada. « La réputation de qualité de notre Programme de recherche est maintenue grâce à leurs efforts et à leur expertise », affirme Julie Wysocki, directrice, Programme de recherche de Parkinson Canada.

La dernière étape du processus de financement de la recherche consiste à la présentation annuelle et à la fin des subventions pluriannuelles de rapports d’étape et de comptabilité financière par les bénéficiaires.

Les rapports d’étape soulignent les résultats de recherche et leur communication au moyen de présentations et de publications scientifiques et publiques. « La communication des connaissances acquises est aussi importante que les résultats eux-mêmes, souligne Julie Wysocki. Le transfert de connaissances garantit que les travaux de nos chercheurs alimentent le corpus mondial de connaissances sur la maladie de Parkinson. »

Outre les 19 projets financés durant le cycle 2016-2018, 66 autres projets d’une grande qualité scientifique ayant reçu une recommandation favorable se sont classés en deçà du seuil de financement et n’ont pas été financés. Le financement de ces autres projets nécessiterait un budget supplémentaire de 3 557 688 $, qui dépend du soutien des donateurs. Votre don à Parkinson Canada aide le Programme de recherche à enrichir l’ensemble de données pertinentes et essentielles sur la maladie de Parkinson au Canada et dans le monde.

Plus de renseignements sur le Programme de recherche de Parkinson Canada

Parkinson Canada est le plus important bailleur de fonds non gouvernemental en matière de recherche sur la maladie de Parkinson au Canada. L’investissement dans des projets scientifiques qui touchent la plupart des aspects de la maladie, comme les causes, les complications, les troubles cognitifs, les biomarqueurs, la neuroprotection et la qualité de vie, donne de l’espoir et contribue à une meilleure compréhension de la maladie. Les travaux des chercheurs financés par Parkinson Canada portent également sur les troubles connexes, comme l’atrophie multisystématisée, la maladie de Steele-Richardson et d’autres formes du syndrome parkinsonien, et sur les répercussions de ces troubles sur les personnes et la société.

Le Programme de recherche de Parkinson Canada investit dans ce qui suit :

  • des travaux de recherche canadiens novateurs et de grande qualité par des chercheurs établis et de la relève
  • des travaux de recherche à la phase de la découverte au cours desquels les chercheurs formulent de nouvelles hypothèses et poursuivent des pistes prometteuses
  • des chercheurs en début de carrière, afin de former la nouvelle génération de spécialistes de la maladie de Parkinson
  • des travaux de recherche originaux pour renforcer la capacité, promouvoir la créativité et mobiliser un plus grand nombre de chercheurs
  • la formation spécialisée permettant aux cliniciens de renforcer la capacité des soins de grande qualité offerts aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson

Comments

comments