Quoi de neuf en recherche?

Katherine McDonald, Université York, à droite, avec Julie Wysocki, directrice, Programme national de recherche, SPC
Katherine McDonald, Université York, à droite, avec Julie Wysocki, directrice, Programme national de recherche, SPC

Participation de la Société Parkinson Canada à la journée du CPIN 2014 à l’Université de Toronto

Il n’est jamais trop tard pour retourner à l’école. C’est ce que la Société Parkinson Canada (SPC) a découvert en soutenant la Journée de la recherche 2014 du Programme de collaboration en neuroscience (Collaborative Program In Neuroscience –CPIN) et du Symposium international sur la plasticité synaptique et les troubles du cerveau. Présenté à l’Édifice des sciences médicales de l’Université de Toronto et à l’auditorium de l’Hôpital Mount Sinai, l’événement ressemblait à une séance de rencontres express, mais au lieu de se faire en compagnie de partenaires éventuels, les conversations tournaient autour des quelque 80 présentations par affiches faites par des étudiants en biochimie, en biologie cellulaire et systémique et en psychologie.

Parmi les étudiants, nous avons rencontré Vincent Lam (pharmacologie et toxicologie, Université de Toronto), qui est supervisé par Ali Salahpour, un chercheur financé par la SPC. Son projet était intitulé « Récepteur associé aux amines sous forme de traces (TAAR1) comme nouvelle cible au traitement de la maladie de Parkinson : la découverte de nouveaux composés chimiques grâce à l’utilisation du dépistage in silicio et aux essais in vivo ». Katherine McDonald, du département de Psychologie de l’Université York, a également présenté ses travaux sur « La danse pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson : étude des effets à court et à long terme de la danse sur la capacité physique fonctionnelle et la qualité de vie ». Cette étude fait partie du projet du Dr Joseph DeSouza financé par la Société Parkinson Canada en collaboration avec l’École nationale de ballet du Canada.

Cette année, le symposium rendait hommage au Pr John C. Roder pour sa contribution à la science et à l’enseignement. L’événement a été l’occasion de souligner les réalisations et la carrière du Pr John Roder, qui a consacré plus de 25 ans à l’étude des processus moléculaires sous-jacents à la régulation synaptique et à la fonction cérébrale.

L’objectif du CPIN, qui est de favoriser un programme solide, proactif et concerté de formation en neuroscience, cadre parfaitement avec le mandat du Programme national de recherche de la SPC, c’est-à-dire renforcer la capacité de recherche en neuroscience. Nous attendons avec impatience l’événement 2015.

Date à retenir

La conférence Donald Calne 2015 sera présentée lors du congrès annuel de la Fédération des sciences neurologiques du Canada, à l’Hôtel Fairmount Royal York, à Toronto, le jeudi 11 juin 2015. De plus amples renseignements suivront.

Surveillez les annonces de financement du Programme national de recherche pour 2014-2016 dans le prochain numéro de L’Actualité Parkinson.

Comments

comments