En mémoire du Dr Arvid Carlsson 1923 – 2018

Arvid Carlsson, 1923-2018

Les fonctions corporelles de l’homme et des animaux sont contrôlées par des signaux électriques et chimiques entre les cellules de notre système nerveux. Le lieu de contact entre deux cellules, appelé synapse, permet à des substances spéciales appelées neurotransmetteurs d’envoyer des signaux. Arvid Carlsson a découvert un neurotransmetteur présent dans le cerveau appelé dopamine et a décrit son rôle dans notre capacité de bouger. Cette découverte a mené à la prise de conscience que la maladie de Parkinson est causée par un manque de dopamine, ce qui a permis de développer des médicaments pour la maladie.

Arvid Carlsson a grandi dans une famille de la classe moyenne. Son père a fait son doctorat et a été professeur d’histoire à l’Université de Lund, en Suède. Sa mère possédait une maîtrise en arts, mais sa priorité a été d’éduquer ses enfants et d’aider son mari dans ses recherches. Lorsque son mari est décédé à l’âge de 76 ans, elle a commencé à se consacrer entièrement à son domaine de recherche préféré : le statut juridique des femmes au Moyen-Âge en Suède. Elle a publié deux livres et plusieurs articles à ce sujet en Suède et a reçu un doctorat honorifique de l’Université d’Uppsala plusieurs années plus tard.

Les quatre enfants Carlsson ont obtenu un diplôme universitaire à différents niveaux. La famille était fortement intéressée par les sciences humaines. Les deux frères aînés ont choisi les sciences humaines, tandis qu’Arvid et son frère cadet se sont concentrés sur la médecine.

Carlsson a étudié la médecine et la pharmacologie à l’Université de Lund et a terminé sa thèse de doctorat en 1951. À l’époque, un comité universitaire lui avait dit que le sujet de sa thèse, le métabolisme du calcium, n’était pas vraiment pharmacologique, et encore moins intéressant.

À ce moment, ils n’avaient aucune idée qu’ils évaluaient un futur prix Nobel.

Carlsson a demandé à un chercheur de l’Université de Lund s’il serait possible qu’il recommande quelqu’un travaillant dans un laboratoire de pharmacologie « orienté sur la chimie ». Cette demande l’a amené à la National Heart Institute, à Bethesda, au Maryland, aux États-Unis (maintenant la National Heart, Lung and Blood Institute), où il a collaboré avec le Dr Bernard B. Brodie, un boxeur devenu biochimiste, et a entrepris les recherches qui lui ont valu le prix Nobel.

Lors d’expériences, il a démontré que de faibles niveaux de dopamine diminuaient la capacité de bouger des animaux. Lorsque Carlsson a traité des animaux appauvris en dopamine avec l’amino-acide lévadopa (L-dopa), les symptômes ont disparu et les animaux ont recommencé à se déplacer normalement. Cela a mené à l’utilisation de la L-dopa comme traitement de la maladie de Parkinson, et elle est finalement devenue le médicament le plus important pour la maladie. Les travaux de Carlsson ont également contribué à faire comprendre la relation entre les neurotransmetteurs et les états mentaux, ce qui a mené, plus tard, à l’introduction de nouveaux antidépresseurs.

Pour son travail sur la dopamine, Carlsson a reçu le Prix Nobel de physiologie ou de médecine en 2000, divisé entre lui et ses collègues chercheurs, Eric Kandel et Paul Greengard. Leurs résultats ont aidé à résoudre le débat à savoir, si oui ou non, les signaux dans le cerveau sont transmis principalement par l’électricité, comme on le croyait auparavant, ou par des produits chimiques appelés neurotransmetteurs.

« La dopamine est impliquée dans tout ce qui se passe dans notre cerveau, toutes les fonctions importantes », a-t-il déclaré dans un balado de 2016 avec l’Académie Sahlgrenska. En regardant le nombre de citations traitant de la dopamine, qui augmentait constamment, de façon spectaculaire, aux fils des décennies, finalement l’assemblée Nobel n’a pas pu m’éviter. »

Il laisse dans le deuil, outre son épouse, ses quatre enfants (leur plus jeune fils, Magnus, est décédé en 2015), douze petits-enfants et sept arrière-petits-enfants. Carlsson avait 95 ans.

Parkinson Canada salue les nombreuses contributions importantes de feu Dr Arvid Carlsson. Pour en savoir plus sur ses recherches et regarder des entrevues vidéo, rendez-vous sur le site Web : https://www.nobelprize.org/nobel_prizes/medicine/laureates/2000/carlsson-facts.html.

Comments

comments