Laisser un héritage à des fins caritatives

Julie Cafley et sa famille
Julie Cafley, deuxième à gauche, avec ses fils Zach (à gauche) et Théo (deuxième à droite), et son mari Luc Poulin (à droite).

Alors que certaines provinces célèbrent le mois du testament, le moment est bien choisi pour souligner qu’il n’est jamais trop tôt pour commencer sa planification successorale. Selon les experts, il est important de mettre à jour son testament après tout événement important de la vie, comme une naissance, un divorce, un décès ou un changement de situation financière. En effet, sans planification successorale, vous ne pourrez pas avoir d’incidence sur la manière dont vos biens seront distribués après votre décès, le moment auquel cela se fera, ni les personnes ou organismes qui en bénéficieront. Créer un testament vous donne donc l’occasion de laisser un legs (succession de bien patrimonial) à votre famille, à vos amis les plus précieux, et aux causes qui vous sont chères.

Les dons planifiés constituent une façon remarquable et efficace de contribuer de façon continue et significative à la recherche d’un traitement pour la maladie de Parkinson. Par ailleurs, vous n’avez pas besoin d’avoir une grande succession pour soutenir à la fois votre famille et une cause qui vous tient à cœur. Un don ne représentant qu’un faible pourcentage de votre succession peut avoir d’importantes répercussions — vous aiderez les chercheurs scientifiques, les défenseurs, et les partisans à bâtir un avenir meilleur pour ceux qui vivent avec la maladie de Parkinson. Les legs de bienfaisance offrent également des avantages fiscaux qui, au bout du compte, aident d’autres bénéficiaires.

Pour Luc Poulin et Julie Cafley, le fait d’inclure Parkinson Canada dans le testament de Luc leur donne de la fierté et de l’espoir pour l’avenir. Julie et Luc ont eu l’amabilité de nous faire part de leur histoire et des raisons pour lesquelles ils ont fait un legs à Parkinson Canada. Julie est Vice-président de l’Alliance de recherche numérique du Canada. Elle siège également au conseil d’administration de Parkinson Canada.

Luc a reçu un diagnostic de Parkinson à 37 ans, juste après la lune de miel du couple, il y a de cela plus de 20 ans.

Comme Julie l’a dit : « C’était une révélation traumatisante. Et pourtant, nous avons trouvé l’espoir et tracé la voie à suivre. Au cours des 20 années qui ont suivi son diagnostic, Luc a mené une vie aussi active que productive, tout en étant un père brillant et engagé pour nos deux garçons adolescents, Zach (18 ans) et Theo (16 ans). »

Pour Luc et Julie, la maladie de Parkinson représente la bataille de toute une vie. « Donner au suivant » est devenue une des valeurs fondamentales de leur famille, qui souhaite ainsi remercier la communauté pour le soutien qu’elle a reçu de Parkinson Canada. « Notre famille veut contribuer à un monde exempt de la maladie de Parkinson, et il y a de l’espoir à cet égard, même si cela ne se produit pas de notre vivant. »

Luc et Julie sont particulièrement enthousiasmés par les progrès réalisés dans la recherche sur la maladie de Parkinson. Comme Luc l’a souligné, « des recherches sont menées par des sociétés pharmaceutiques, mais nous devons absolument soutenir le type de projets de recherche que Parkinson Canada finance, c’est-à-dire des projets de recherche indépendants et innovateurs, qui mettent à l’essai de nouvelles idées ».

Grâce à la recherche financée par Parkinson Canada, Luc est maintenant en voie de recevoir un traitement qui pourrait atténuer ses symptômes. La stimulation cérébrale profonde (SCP), qui envoie des impulsions électriques à des régions clés du cerveau touchées par la maladie de Parkinson, mène souvent à des améliorations spectaculaires des symptômes des personnes vivant avec le Parkinson.

Luc et Julie ont atteint un profond sentiment de satisfaction en incluant Parkinson Canada dans le testament de Luc.

« Nous savons que notre lutte contre la maladie de Parkinson se poursuivra et qu’un jour, notre don contribuera à mettre fin à la maladie de Parkinson. »

Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon de laisser un legs, visitez notre page Volonté de faire pour en savoir plus.

Nous vous invitons également à télécharger un exemplaire de Mon organiseur personnel, un guide de planification de testament gratuit conçu pour vous aider à recueillir et à préparer les renseignements nécessaires à la rédaction d’un testament. Ce guide ne remplace pas les conseils juridiques.

Si vous avez des questions sur la planification de don ou si vous souhaitez en discuter, veuillez communiquer avec planned.giving@parkinson.ca.

Comments

comments

Leave a comment