Déterminée à améliorer des vies : L’histoire de Carol Brown

Photo du nom de Carol Brown sur un vélo

Carol Brown a consacré sa vie d’adulte à améliorer la vie des autres, en particulier celle des enfants. Peu après la naissance de son deuxième enfant, elle a commencé à suivre des cours d’éducation de la petite enfance dans un collège local. En 1991, huit ans après avoir commencé son premier cours tout en élevant sa jeune famille, Carol a obtenu le titre d’éducatrice de la petite enfance. Elle a obtenu son diplôme avec distinction et a vu son nom figurer au palmarès du doyen. Les 20 années qui ont suivi, Carol a aidé des enfants dans des garderies à travers des rôles de leadership qu’elle a occupés au sein de la Parent Co-Operative Preschool Corporation (PCPC). Elle est devenue une experte très respectée dans ce domaine.

Dans son rôle de porte-parole et de championne des garderies coopératives  en Ontario, Carol a coécrit un livre sur le fonctionnement des garderies coopératives qui est devenu par la suite le guide pour les centres de partout au pays. Elle consacrait également du temps à son mari Allen et à leurs enfants. Elle était toujours à vélo. C’était l’une de ses activités préférées.

Puis, lentement, elle a senti des changements dans son corps. Elle a remarqué un tremblement dans sa main droite. Elle savait que quelque chose clochait. En 2013, un neurologue a confirmé qu’elle était atteinte de la maladie de Parkinson.

En 2015, Carol et Allen ont « découvert » l’événement Pedaling for Parkinson’s et ont apporté leur soutien à l’événement de Parry Sound. Plus tard, en 2019 et 2020, Allen a participé à l’événement Pedaling for Parkinson’s dans le comté de Prince Edward. Il a pédalé sur son vélo, chaque côté du cadre arborant le nom de Carol sa mémoire et en hommage à l’amour de sa femme pour le cyclismeainsi qu’à ses souvenirs de leurs randonnées communes sur ces mêmes routes.

Photo de l’époux de Carol Brown, Alan, participant à “Pedaling for Parkinson’s”

En janvier 2018, Carol a été transportée à l’hôpital. Comme le dit son mari, « la maladie de Parkinson la rattrapait et son état n’a cessé de se dégrader à partir de ce moment ». En juin, elle recevait un diagnostic d’AMS – atrophie multisystématisée, une forme atypique de la maladie de Parkinson. Carol est décédée en novembre 2018.

Évoquant la vie de sa femme et les 46 années passées en sa compagnie, Allen lance : « Carol aimait les gens et les gens l’aimaient. Elle voulait toujours en faire plus et redonner à tous ceux et celles avec qui elle avait été en contact. »

Allen Brown trouve rassurant de savoir que l’héritage de Carol se poursuit. Le souhait de Carol de redonner a pris la forme d’un don qu’elle a fait à Parkinson Canada dans son testament, car c’est l’un des principaux organismes de bienfaisance soutenus par la famille Brown au fil des ans. Ce soutien se poursuit, car Allen a indiqué qu’il nous a également fait un don dans son testament. Novembre est le mois national du testament et il est d’autant plus pertinent de souligner l’importance de la planification testamentaire en cette année, où un nombre record de Canadiens ont rédigé ou mis à jour leur testament, selon un article de CTV en réponse à la COVID-19 plus tôt cette année. En faisant un don par testament, vous vous assurez que votre héritage est bien vivant, comme celui de Carol. Apprenez comment faire un legs et demandez une trousse de planification successorale gratuite, Mon Organiseur Personnel, sur le site Parkinson.ca.

Comments

comments

Leave a comment